OSC des 15 Localités de Boghé
Association ATED Boghé
Coopérative de Thialgou
Coopérative Thienel Poguel Kode
Coopérative Sayé
Coopérative Douboungué
Coopérative Bone Diéry
Coopérative Sarandogou Djibery
Coopérative Toulde
Coopérative Arihara
Coopérative Thide
Coopérative Waboundé
Coopérative Thic Boghé dow
Coopérative Bakaw
Coopérative Sarandogou Diadiabe
Coopérative Ganki Diery

Partenaires

Réunion de concertation et réflexion avec 15 coopératives féminines du Brakna sur le projet de lutte…

… contre les pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la fille.

Le 31  mai 2018 une réunion de concertation et réflexion a été organisée avec  15 coopératives féminines du Brakna dans le cadre du projet de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la fille au Brakna dont l’objectif est de renforcer le partenariat et rendre le mouvement plus solide et inclusif dans la région. Ces mêmes femmes bénéficieront des formations et deviendront des relais dans leurs localités et elles animeront des séances de sensibilisations.

Lors de cette réunion les femmes ont fait des recommandations suivantes :

Point 1 : Une formation sur le leadership féminin pour une meilleure organisation et gestion de leurs coopératives.

« Selon les femmes, pour une bonne implication dans les activités des projets ; elles ont besoin des formations de renforcement de capacités en interne pour qu’elles puissent s’organiser elle-même avant d’accompagner les projets de SOS URGENCE ».

Point 2 : Une formation sur les mutilations génitales féminines en langue locale.

« Elles soulignent que beaucoup de femmes des communautés ne savent lire ni écrire et/ou sont analphabète ; donc une formation en langue locale facilitera la compréhension et la transmission des messages dans les communautés rurales lors des séances de sensibilisations ».

Point 3 : Une formation axée sur les droits sexuels et santé de la reproduction.

Pour ce point c’était une proposition faite à SOS URGENCE. Cette formation va les permettre d’avoir une liste sur les droits sexuels et santé de la reproduction. La traduction de ces listes en langue locale pourra les aider a mieux comprendre et savoir a  qui s’adresser au niveau locale en cas nécessité car plusieurs personnes de leur localités ont des problèmes liés à la santé de la reproduction tels les problèmes liés à la planification familiale et l’accès aux produits contraceptifs ».

Point 4 : Souligner les pré-acquis de chaque coopérative sur les mutilations génitales féminines,

« Sur ce point chaque femme a fait une présentation de ses connaissances sur les MGF et certaines ont souligné des cas de pratiques qui ont causé des problèmes sanitaires aux victimes et d’autres parlent même de leur propre filles.

A la suite des débats la présidente de l’association « wouri nafa » a demandé aux femmes de faire des comptes rendus dans leurs organisations respectives après les formations avant même de commencer les séances de sensibilisations car pour elle les présidentes  des coopérative doivent faire une restitutions de la formation reçue auprès des membre de sa coopérative.

Ce fut un point apprécié par tous les participant à ladite réunion et introduite par SOS URGENCE dans la démarche d’exécution du projet.  

Point 5 : Création d’une coalition des coopératives du Brakna.      

«  Pour elles la coalition des coopératives ne doit pas se limiter uniquement au niveau de Boghé, ca devrait être élargie dans tout le Brakna pour toucher plus de femmes du monde rural avec un seul bureau qui va représenter toutes les coopératives au niveau régional et national».

« Elles ont demandé à SOS URGENCE de s’occuper la création de cette coalition au niveau de la région du Brakna ».

 

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.