OSC des 15 Localités de Boghé
Association ATED Boghé
Coopérative de Thialgou
Coopérative Thienel Poguel Kode
Coopérative Sayé
Coopérative Douboungué
Coopérative Bone Diéry
Coopérative Sarandogou Djibery
Coopérative Toulde
Coopérative Arihara
Coopérative Thide
Coopérative Waboundé
Coopérative Thic Boghé dow
Coopérative Bakaw
Coopérative Sarandogou Diadiabe
Coopérative Ganki Diery

Partenaires

Droits Sexuels et Reproductifs : SOS-Urgence lauréate du prix des droits de l’homme de la République Française « Liberté-Egalité-Fraternité »

L’ONG mauritanienne SOS-URGENCE a reçu le 12 décembre 2017 le prix des droits de l’homme de la République Française « Liberté-Egalité-Fraternité ». Pour avoir présenté un projet sur le thème Promotion et Protection des Droits Sexuels et Reproductifs, cette association mauritanienne a fait partie des 5 heureuses organisations gagnantes parmi plus de 160 ayant postulé  pour le prix doté par le Premier ministre français qui est décerné chaque année depuis 1988 par la Commission Nationale Consultative des droits de l’homme (CNDH).

Il s’agit d’un prix destiné à distinguer des actions sur le terrain et des projets sur la protection effective des droits de l’homme. Amadou Abdoul Diop, Secrétaire Général de SOS-URGENCE a expliqué que son organisation a présenté un projet dans le cadre d’un concours auquel ont participé plus de 160 associations issues de 57 pays représentant les cinq continents. « Notre projet a fait partie des 5 lauréats retenus pour le prix. » A-t-il indiqué.

 

 

 

 

En choisissant de présenter le projet relativement au thème N°2 intitulé Promotion et Protection des Droits Sexuels et reproductifs, « SOS-Urgence s’est inscrite dans la droite de ses objectifs fixés depuis sa création en juillet 2004 », a souligné M. Amadou Abdoul Diop qui a rajouté que la vocation de SOS-Urgence est de promouvoir les droits de l’homme et en particulier les droits des femmes et des filles en leur fournissant assistance, solidarité, protection et insertion.

« impulser un changement social dans la communauté tout en respectant leurs valeurs et traditions »

 

 

 

 

Le projet de SOS-Urgence qui vient d’être récompensé est intitulé  « Projet de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes (mutilations génitales féminines, mariages forcés et précoces) à la santé de la fille à Boghé dans le cadre de la promotion des droits sexuels et reproductifs. » Il s’agissait donc dans l’esprit de l’association  « d’impulser un changement social dans la communauté tout en respectant leurs valeurs et traditions », expliquera M. Diop.

«démarche originale et inclusive. »

Du côté de la CNCDH, on souligne que « le jury a récompensé ce projet pour sa démarche originale et inclusive. »   Et pour cause, « les communautés sont pleinement associées à la réalisation du projet qui entend notamment former les anciennes exciseuses traditionnelles pour qu’elles deviennent des « leaders » en matière de planification familiale. » Argumente encore la Commission dans un livret publié en décembre 2017 pour célébrer du coup la 30e édition du prix des droits de l’homme et rappeler que depuis sa création, ce prix a distingué  « plus de 200 associations, actrices de la défense des droits de l’homme dans leurs pays. »

Chaque année la CNCDH fixe deux thématiques au choix.  L’édition 2017 a proposé  deux thèmes : « Liberté d’information, liberté de presse et journaliste » ; « Promotion et protection des droits sexuels et reproductifs ». Les 5 organisations non gouvernementales qui ont été récompensées pour l’édition 2017 du prix des Droits de l’Homme de la république Française sont issues respectivement de la Chine, de Russie, de Mauritanie, du Pakistan et d’Égypte. Ces associations lauréates ont reçu chacune une dotation de 14000 euros.

insertion socioprofessionnelle des jeunes filles

SOS-Urgence a été créée en 2004. Active dans le domaine du développement et des droits de l’homme, cette association, dirigée par M. Amadou Abdoul Diop, travaille depuis plus de 4 ans dans la région du Brakna (Centre-Sud de la Mauritanie)  où elle a conduit plusieurs projets avec ses partenaires.

A son actif, le « le Projet de Renforcement de capacités en éducation civile de 14 coopératives féminines de Boghé et villages environnants (2017 sous financement du National Endowment for Democracy (NED), «le  Projet d’installation d’une coopérative de 15 jeunes filles couturières dans le but de la création d’un cadre d’insertion socioprofessionnelle des jeunes filles en difficulté ( 2017 sous financement de Fondation Société Générale de Paris), le (Projet de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes a la santé de la fille a Boghé (2016 sous le financement de Amplify Change), le Projet réinsertion sociale et professionnelle des mineurs ex- détenus au moyen d’activités socio éducatives et culturelles fondées sur l’expression : théâtre / atelier radiophonique ( 2015 financement de Fondation Société Générale de Paris).

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.