OSC des 15 Localités de Boghé
Association ATED Boghé
Coopérative de Thialgou
Coopérative Thienel Poguel Kode
Coopérative Sayé
Coopérative Douboungué
Coopérative Bone Diéry
Coopérative Sarandogou Djibery
Coopérative Toulde
Coopérative Arihara
Coopérative Thide
Coopérative Waboundé
Coopérative Thic Boghé dow
Coopérative Bakaw
Coopérative Sarandogou Diadiabe
Coopérative Ganki Diery

Partenaires

Séance de sensibilisation : Coopérative féminine Saradogou Diadiabe

Nom du /de la animateur (trice) : Mme Djeinaba Abdoulaye Dia et l’imam Abdoul Rasack Kelly
Quartier ou Village : Saradogou Diadiabe
Adresse Email ou tel : 46 72 70 35
Date et lieu de l’activité : 24/07/2016 a Saradogou Diadiabe
Nombre de femme :    23                            Nombre d’homme : 17
Nombre d’organisations participantes :   14 Organisations (Coopératives féminines

Sensibilisation en petits groupes animées par les OSC
Intervention Conférencier Imam Abdoul Rasack Kelly
Sensibilisation en petits groupes animées par les OSC
Les participantes

 

 

 

 

 

 

 

REALABLEMENT A L’ACTIVITE :

1 a .Critères d’identifie les bénéficiaires :
Les critères de choix des bénéficiaires sont basés sur le taux important des pratiques traductionnelles néfaste à la fille dans cette localité et l’ignorance de la population de cette localité sur ces pratiques, tout en croyant que les arguments traductionnelles sont fonde sur des écritures religieuses.
Parmi ceux on peut citer :

  • Les mariages précoces
    science-de-sensibilisation
    L’ouverture de science par la récitation du coran
  • Les mariages forcés
  • Les MGF et autres

Respect de la parité genre :
Pour le respect de la parité genre nous recommandons aux coopératives féminines de ces villages d’intégrer les hommes dans leurs activités de sensibilisations et de confier certains argumentaires de sensibilisation aux hommes ou jeunes de ces villages.

 

Dynamique de la coopérative et pertinence de leur champ d’activité :
Cette activité de sensibilisation a était organiser par la coopérative féminine de SARDOGOU DIADIABE  animée par la présidente (Djeinaba Abdoulaye Dia et l’imam Abdoul Rasack Kelly).
La présidente a bénéficié la formation sur les techniques de communication sur les MGF.
C’est une coopérative qui compte au moins 30 femmes membres actives et travaillant en étroite collaboration avec les autres organisations nationales ou internationales opérant dans la localité.
La représentation de jeunes du village :
Cette coopérative travail avec une association de jeune du village, qui au cours de cette sensibilisation a mis en place une activité théâtrale sous le thème : mariage précoce et forcés.
1b. les sujets discutés lors  de la sensibilisation :
Les sujets discutés sont :

  • L’islam et les MGF
  • L’islam et les mariages forcés et précoces

Les sujets ont été abordés par les réponses à ces questions par l’imam :

  • Est-ce-que l’islam autorise la pratique des MGF ?
  • Est-ce-que il y’a un verset du coran qui légalise la pratique des MGF ?
  • Est-ce-que l’islam favorise les mariages forcés et précoces ?
  • Est-ce-que les MGF ont été pratiquées dans l’histoire musulmane ?

Suivi des interventions des participants.
 Durant l’activité :   
Cette activité de sensibilisation a durée pendant 03 heures avec la présence des représentants des 14 coopératives partenaires du projet, les membres de la coopérative organisatrice et les populations du village.
L’objectif de cette sensibilisation était de conscientiser l’ensemble des participants que les pratiques des MGF ne sont pas des recommandations religieuses et que ces pratiques provoques de multiples dangers au prés de la petite fille en utilisant des arguments religieuses.
Le déroulement de cette sensibilisation est fait par :

  • Une conférence religieuse présentée par l’imam Abdoul Rasack kelly
  • Un débat question réponse entre participants et l’imam
  • L’intervention de la présidente de la coopérative organisatrice de la sensibilisation sur les dangers de ces pratiques.

Résultats :  

A travers les questions, les participants ont pu comprendre que ces pratiques ne sont pas d’ordre religieux et dans les interventions ils ont compris que les dangers qui s’y rattachent peuvent se manifester à tout temps au cours de la vie. (A la suite des cas vécu par certaines femmes dans ce village et village environnants qui ont été souligné par les intervenants).
Les changements immédiats apportes par l’activité (Impacts et /ou résultat concrets) :
A la suite de ces réactions  nous constatons un changement immédiat de mentalité et de comportement au niveau des participants et une prise de position différentes a celle qu’ils incarnaient avant la sensibilisation.
Prochaines étapes et recommandations :
A la suite de cette sensibilisation des recommandations ont été effectué par les hommes qui ont participé à cette sensibilisation.
Cette proposition se définie par la multiplication des conférences religieuse aux niveaux des localités a forte croyance religieuse.
Action prévues immédiatement après l’activité :
Apres cette activité une autre activité de sensibilisation est programmée à la date du 13/08/2016 à Thialgou :
La méthode utilisée est une conférence religieuse et médicale suivi d’un exposé sur les loi et règlements interdisant les pratiques des MGF t la responsabilité des parents.
Action prévues au plus tard, six mois après l’activité :
D’autres actions de sensibilisations (causeries, conférences religieuses ou médicale etc.…). Seront organiser jusqu’à décembres 2016.
Action (s)collective(s) à considérer avec d’autres coopérative/OSC de la région /Moughataa :
Toutes les coopératives et associations partenaire du présent projet organiseront tour à tour  des sciences de sensibilisations dans leurs villages respectifs et la méthode de sensibilisation est sous la responsabilité de la coopérative organisatrice.
Quelles suggestions d’activités pourriez–vous faire pour la pérennisation des acquis dans le domaine des MGF à la suite de cette séance de sensibilisation – dans un avenir proche :
Dans un avenir proche nous souhaitons développer les techniques de communication, d’organisation et de plaidoyers au prés des coopératives partenaires et autres coopérative se trouvant dans les 52 villages de la commune de Boghe.
Quels changements espérez–vous obtenir dans les six mois après l’activité (impacts et /ou résultats) :
Les résultats que nous espérons dans les 6 premiers mois de ce projet et le changement de comportement au niveau de la population féminine et masculine sur les pratiques néfaste a la sante de la fille dans la commune de Boghe.
Augmenter le nombre des alliés dans la lutte contre la pratique des MGF.

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.